pablo pernot

Entreprise agile et mise à l'échelle

Sur les pentes du Mont Brion1 nous avons beaucoup parlé avec Laurent Morisseau de l’entreprise agile et de agile à l’échelle. Les deux sont souvent proches mais pour autant différents. L’agile à l’échelle implique la mise à l’échelle de son dispositif de création de valeur. C’est à dire que la manière dont les équipes produisent, fabriquent, créent, est répandue à toutes les équipes, ou que le nombre des équipes augmente et que leurs manières de produire, fabriquer, créer s’y adaptent, d’où la mise à l’échelle. L’entreprise agile implique que l’intégralité de l’organisation s’approprie cette culture agile et que chacun de ses composants fonctionne selon ces principes.

Ce n’est pas la même chose, d’un côté avec l’agile à l’échelle nous pourrions avoir un grand nombre d’équipes agiles, mais les services financiers ou RH qui fonctionnent selon un autre paradigme que celui agile dans la même entreprise. De l’autre côté avec l’entreprise agile nous pourrions avoir une petite organisation avec une ou deux équipes de production mais dont l’intégralité des départements (finances, RH, etc.) appliquent les principes d’une approche agile.

L’entreprise agile peut donc se passer d’agile à l’échelle. Une organisation qui a une problématique d’agile à l’échelle devrait éviter de se passer de l’entreprise agile. L’approche agile est une approche complexe, systémique. Dans ces approches les sous-optimisations (on travaille juste sur une sous partie de l’organisation) ne fonctionnent pas. Il est recommandé d’avoir une approche globale, holistique, car l’entrelacement des facteurs rend peu lisibles les causes à effets, et ainsi souvent caduques les sous-optimisations. On comprend dès lors qu’il est souhaitable de traiter (dans le bon rythme) l’intégralité de l’entreprise, (ou du département, ou de l’ensemble autonome sur lequel on travaille).

Je n’ai pas cité plus haut les finances et les RH par hasard. C’est souvent deux périmètres clefs d’une approche globale, d’une entreprise agile.

Les finances2 car pour donner cette autonomie on a besoin d’une vraie réconciliation. De réconcilier, remettre en harmonie. Et qu’est-ce qui ultimement donne un sentiment de contrôle, un acte de responsabilisation, délit dans les entreprises les derniers silos, si ce n’est le budget ? Pour une entreprise agile il est nécessaire d’intégrer les finances dans la réorganisation.

Lire nos informations (avec Dragos) qui concatènent ces idées : No Estimate et Beyond Budgeting et Agile CFO

Les Ressources Humaines (RH) car leur rôle est bien de porter la culture de l’entreprise. La faire connaître, la faire partager, la faire vivre, la communiquer. Un ensemble qui regroupe marque employeur et marque personnelle. Pour une entreprise agile, les RH sont un tissu essentiel, ils se doivent de porter cette culture, cet état d’esprit. Tout comme ce fameux TED de Simon Sinek sur le WHY, et WHAT et le HOW. Les RH aimeraient sortir du “comment” pour propager le “pourquoi” et utiliser le “quoi”.

Récemment nous avons réalisé un meetup Wake Up RH / School of po avec Pauline dont c’était exactement le thème (lien vers les informations de ce meetup:

“Le RH comme product owner dans l’entreprise”. Responsable du produit, mais quel produit ? Le produit de l’entreprise, de l’organisation, c’est la culture. C’est ce liant invisible et qui pourtant assemble le tout.

Retrouvez nos propositions : Wake UP RH et HR Fluency.

Finances et RH sont les deux acteurs majeurs à intégrer et donc à comprendre et à sensibiliser pour avancer sur ces chemins de l’entreprise agile.

Cévennes du raid agile

Une petite série sur mise à l’échelle (et auto-organisation).

Et sinon l’événement que nous organisons en autour de l’agile à l’échelle avec Dragos Dreptate:


  1. Lors du raid agile de juin 2018, voir l’image ci-dessus.
    [return]
  2. Dans les finances j’intègre les achats. [return]

po rh entreprise finance echelle scaling