pablo pernot

Olaf, Lean Kanban Fr 2015, Scrum Gathering Prague 2015

J’ai croisé Olaf à XP 2011 Madrid. C’est aussi là que j’ai croisé Mike pour la première fois. C’est là que les discussions pour le premier ALE eurent lieu. C’était une conférence fondatrice en fait. Olaf, c’était un grand allemand toujours le sourire aux lèvres. Avec une sorte d’ambiance baroudeur, et de temps en temps des regards surpris. Enfin bizarrement une grande veste à la Clint Eastwood dans “Unforgiven” (là c’est peut-être ma mémoire qui me fait défaut et que la veste il ne l’a que depuis plus récemment). Bref, un ensemble hétéroclite.

Olaf et beNext 2015

Olaf m’a conquis facilement. Il m’a attrappé et m’a serré contre lui. Un énorme “hug”. Comme il fait 40cm de plus que moi en largeur et en hauteur, j’ai comme plongé au milieu. J’ai réalisé depuis qu’en me faisant cet énorme “hug”, avec sa stature, Olaf faisait écho à un évènement marquant de mon existence. Lors du décès de mon père, à son enterrement j’étais ailleurs, là sans être là. Jusqu’à que Jeroen arrive. (Jeroen c’est un autre grand ami de toujours, mon côté hollandais). Jeroen est encore plus grand que Olaf. Quand il est arrivé de façon inattendue, on ne l’attendait pas, je me suis précipité vers lui et j’ai plongé dans ses bras, et là je me suis véritablement effondré. J’en pleure encore aujourd’hui à vous l’écrire. Les gigantesques “hugs” de Olaf sont des échos à ce moment je crois. Pas surprenant que j’aime tant son discours sur la vulnérabilité. L’émotion permet le changement, ouvre des portes, mais aussi cristallise des moments.

Imperial Stout

Au fil de nos rencontres un truc assez magique est arrivé. Une véritable amitié. ALE a beaucoup joué pour cela. On s’y retrouve tous les ans, ou presque, et on y danse. Une sorte de danse shamanique, décalée, avec des niveaux de lectures inattendus. La dernière danse en date c’était à Lean Kanban Fr (le rituel s’est étendu à d’autres conférences), en vadrouillant à la recherche d’un lieu on a échoué à ma cantine, ma cuisine, le restaurant où je me retrouve toutes les semaines (le Rusti, rue des Tournellles, Paris, si vous y allez vous dites à Vincent le propriétaire que vous venez de ma part, et vous prenez ce que vous voulez tout est très bon, dans le doute les “penne alla norcina”). Bref, nous nous sommes retrouvés au Rusti, Il y avait une fête à côté, et comme je suis un grand habitué, Vincent le propriétaire nous a laissé seul pour y aller, il était tard, nous étions seul dans le restaurant (nous étions 4,5, dont Dragos). Vincent est aussi musicien, et la musique dans le restaurant est bonne, très bonne. Vous imaginez la fin : On a monté le volume, Vincent est revenu et on a dansé tous au milieu des tables mises, puis les gens de la fête d’à côté nous ont rejoint… instant ubuesque.

Bon je vous perds dans mes histoires, mais avec Olaf depuis on se cherche, on se retrouve, on se donne du relief : tout devient plus intéressant avec lui dans les parages, je crois avoir le même effet à ses yeux. Depuis peu il a décidé d’être carrément une sorte d’impresario pour moi, pour passer du temps ensemble. C’est avec lui que j’ai fait Darefest 2015, ou le Scrum Gathering Prague 2015. Et ce n’est pas fini. Il travaille de temps en temps pour la branche française d’une compagnie internationale, on se croise à Paris, souvent, et on a aussi pu se voir à Lean Kanban Fr. Merci Olaf pour ces moments.

Je vous recommande de vous intéresser au discours de Olaf. Il n’est pas simple : ce n’est pas une recette magique mais une attitude et une intention (ces deux mots sont clefs dans ma vision du monde, intention et attitude). Il possède plusieurs niveaux de lecture pas forcément aisés et un périmètre loin des premières considérations habituelles de nos contacts, à tord : vulnérabilité, acceptance, compassion ne sont pas des notions faciles à porter dans nos entreprises mais elles sont essentielles. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais certainement sur tous les fondamentaux. Et puis nous avançons ensemble dans nos réflexions, et cela n’a pas de prix.

Merci mon ami.

Lean Kanban Fr 2015

Lean Kanban Fr

Un petit mot sur Lean Kanban Fr, une sacrée bonne surprise. On peut féliciter les organisateurs. Sessions et orateurs de qualité, lieu indéniablement chaleureux, buffet somptueux, les amis (Olaf, Mike, Natalie, Dragos, etc.) tous les ingrédients pour qu’une sauce magique prenne. Cette conférence s’installe comme une référence.

Lors de mon intervention j’ai pu bénéficier de deux effets porteurs : en fin de journée, avoir une conférence en français après beaucoup d’orateurs anglais a été un soulagement pour certains. Et mon approche (organique, non linéaire, émotionnelle, chaude) en contrepoint du ton de la conférence (plutôt axée kanban, matrice, chiffre, cardinalité, causalité, ordonnancement, froideur et arithmétique) a été j’ai l’impression aussi une petite bouffée d’air. J’y ai évoqué une perspective naïve (terme emprunté dans la matinée à la Keynote), sur les formes et les perspectives de nos organisations organiques. Je parle depuis 1 an voir plus de réaliser la suite de la horde agile. Tout est là, je l’appelle les organisations vivantes (Fabrice m’a glissé le titre) et je dois juste donner ce coup de collier (ou de rein) si difficile à donner en cette fin d’année passionnante mais usante. J’essaye.

Voici les supports et le film de ma conférence. Je ne tiens pas encore le storytelling.

Vidéo

Slide

Lean topology - Lean Kanban FR 15 from Pablo Pernot

Scrum Gathering Prague 2015

Scrum Gathering Prague, préparation.

Le mois d’après on se retrouve avec Olaf au Scrum Gathering Prague 2015 pour faciliter l’Open Space lors du 3ème jour. Question : comment ouvrir un espace assez protégé et pourtant disruptif et y inviter les gens ? J’en devient véritablement un spécialiste (après l’Open Space de ALE Sofia, 150 personnes, et les Open Adoption que je réalise), la facilitation de l’Open Space du Scrum Gathering Prague 2015 avec ses 400 participants se révélait un challenge malgré tout.

Comment être disruptif ? Nous avons essayé de balayer d’un revers de main humoristique tout ce bourgeonnement inutile autour des certifications, sujet si présent lors de cette conférence. Avec quelques traits d’humour destabilisant, provocant, mais amicaux. En inspirant les gens à oser : en commençant par chanter des chansons très célèbres avec des adaptations de paroles (nous aimons la musique). D’un côté on distille une émotion : ces chansons évoquent nécessairement des choses, on essaye de chanter tous (à 400…). Mais aussi en n’étant pas des musiciens professionnels on se découvre, on se rend vulnérable (chanter, et jouer de la guitare, devant 400 personnes), et on survit facilement : on peut essayer, être vulnérable, voir ridicule, et prendre du bon temps, et survivre, et aimer cela.

Scrum Gathering Prague

Participez, osez, détournez, vous êtes les bienvenus. Au delà, notre expertise de l’Open Space (à Olaf et moi) , nous a permis de bien gérer tous les autres aspects (une double “place de marché” pour le nombre et éviter les goulots). Nous avons été très agréablement surpris par l’implication des participants qui ont fait de cette journée une réussite (et Merci à Bjorn pour le coup de main !).

On espère renouveler l’expérience souvent, et si certaines personnes sont intéressées par des Open Adoption ou des Open Space avec Olaf et moi n’hésitez pas à nous joindre.

Les slides qui accompagnaient l’Open Space :

Open Space Scrum Gathering Prague 2015 from Pablo Pernot


lean kanban scrum olaf gathering prague