pablo pernot

Présentation cellule agile

Ce 23 janvier 2015 dans les locaux (Neuilly/Paris) d’un partenaire (Maltem/Openbridge) avec qui je travaille régulièrement et depuis longtemps, je présente avec l’inénarrable Alexandre Martinez un retour d’expérience sur une très belle réussite à mes yeux : la cellule agile que j’ai eu le plaisir de suivre depuis les premiers jours chez … (Ooops, je ne sais pas si j’ai le droit de citer ce client), pensez à un groupe français de l’énergie.

Programme (officiel) de la matinée

Venez découvrir lors d’une matinée thématique les tenants et aboutissants de la mise en place d’une cellule agile au sein d’un grand groupe de l’énergie en France :

  • Comment nous sommes passés de 4 personnes à 50 personnes en 3 ans pour le plus grand plaisir de notre client
  • Quels ont été les éléments fondateurs clefs
  • Quelles sont les étapes de cette croissance
  • Comment vit une telle cellule au jour le jour

Nos intervenants : Pablo Pernot – SmartView – interviendra en tant que coach agile qui a accompagné de façon externe et impartiale la cellule depuis la phase d’avant-vente jusqu’à présent. Alexandre Martinez –Maltem/Openbridge– est un des éléments clefs depuis les premiers jours au sein de la cellule.

La présentation s’achèvera par une table ronde qui permettra d’évoquer toutes les questions auxquelles nous n’aurions pas répondu.

Profil des intervenants

Pablo Pernot - Smartview

Pablo

Après une maîtrise sur les Monty Python, un DEA sur le non-sens et l’absurde, l’entame d’un doctorat sur les comiques cinématographiques il parait normal que Pablo Pernot se soit lancé dans le management et la conduite du changement, c’est -finalement- une suite logique. Actuellement un coach expérimenté en management organisationnel, conduite du changement, et agilité.

Fondateur de SmartView

Alexandre Martinez - OpenBridge

Alexandre

Développeur depuis toujours (ou presque) et après un doctorat mêlant microélectronique, informatique et thermodynamique, Alexandre Martinez a décidé de faire de sa passion son métier et de poursuivre son exploration des systèmes complexes, informatiques et humains, en découvrant l’agilité. Aujourd’hui, il officie en tant que Scrummaster, coach agile et architecte dans une cellule agile au sein d’un grand groupe de l’énergie en France.

Mes premiers retours

On démarre cette semaine avec Alexandre la préparation de cette matinée. Je ne peux vous en donner les détails, mais je peux déjà vous dire sur quoi il me parait essentiel d’insister pour comprendre la réussite de cette cellule. D’ailleurs qu’est ce qui me fait dire que cette cellule réussit ? Plusieurs éléments :

  • Elle ne cesse de grossir : de 4 développeurs initiaux, nous en sommes à 45, et je ne serais pas surpris d’en compter 10 à 15 de plus cette année, ce qui va poser d’autres questions.
  • Les demandes continuent d’affluer au sein du groupe, les résultats passés sont donc satisfaisant à minima.
  • Quand j’interrogeais les dirigeants de OpenBridge en 2012 (la cellule démarre en 2012), l’un de leur souci était que tout le monde voulait travailler pour la cellule (parce que l’on progressait, que l’on était écouté, que l’on faisait du développement avec tests automatisés et plate-forme d’intégration continue, etc.).
  • Certains membres de la cellule qui ont quitté celle-ci veulent revenir, ce n’est pas forcément simple. Si on leur propose le diagramme de l’Agile fluency de Martin Fowler (vu au raid agile par exemple) ils se situent spontanément au niveau optimize value, ce n’est pas si fréquent.
  • Les dernières pratiques sont au rendez-vous : Open Agile Adoption, Holocratie, etc.

Quels sont les éléments qui de mon point de vue sont clefs ? (le point de vue d’Alexandre est probablement plus important, car il y vit depuis 3 ans, je ne fais que rôder autour en quelque sorte). Je vais en citer trois qui me tiennent à cœur (il y en a d’autres ! il faudra venir le 23 janvier) :

  • Le contrat : le contrat qui lie les deux parties prenantes (le groupe et le prestataire) est un engagement de moyen, pas un engagement de résultat. C’est essentiel pour partir sur de bonnes bases et ne pas faire dévier immédiatement toutes les pratiques, pour se concentrer sur la valeur et pas sur des chimères.
  • La co-localisation : les équipes sont co-localisées au sein du groupe. C’est une cellule, elle appartient au corps pour lequel elle travaille.
  • Des leaders courageux et humains : il fallait du courage pour signer l’engagement de moyen, j’ai vu du cœur et de la fierté. Je ne dis pas que les leaders font tout, je dis qu’ils sont clefs car leur pouvoir de nuisance ou de soutien est énorme.

Invitation

Si vous êtes intéressés par cette matinée car cela est lié à votre quotidien, n’hésitez pas à vous y inscrire, c’est gratuit. Merci aux amis et copains coachs, consultants, de ne pas s’inscrire pour leur part mais de me contacter en direct pour voir si je peux les accueillir ou pas (où organiser un bon repas pour en parler).


conference