pablo pernot

L'art de la rétrospective

J’ai pu essayer lundi dernier avec SmartView un nouveau format, ou plutôt un nouveau thème de rétrospective. La rétrospective est un élément essentiel de la pensée agile, elle est l’outil de l’amélioration continue. Or la rétrospective est un moment qui peut vite devenir usant, du fait d’un format répétitif, et de l’implication que cet évènement requiert. Il faut donc très régulièrement changer les formats des rétrospectives, même de façon légère, afin d’éviter cette usure. Mais aussi dans le but de faire émerger de nouvelles choses qui n’ont pu s’exprimer dans les précédents formats, permettre de penser différemment.

Sinon un autre article sur les rétrospectives : festival de rétrospectives. Et aussi celui-ci : 2 nouveaux formats de rétrospective

Rétrospectives

Le livre de référence pour la rétrospective est agile retrospectives de Esther Derby. Ce livre de recettes fourmille de bonnes idées, je vous le recommande, qu’il s’agisse de rétro de projets, de départements, d’organisations, de releases, etc.

Dans ma pratique je vais essayer d’alterner donc régulièrement les formats, quelques exemples chez Peetic : le classique (pdf), ou l’étoile de mer ci-dessous (cliquez pour agrandir). Vous avez aussi le célèbre “speedboat” (mais que j’utilise très peu).

Rétrospective

Ou sinon la timeline avec dot voting :

Rétrospective

Changer de cadre, pour penser différemment

Il est conseillé de changer de cadre pour essayer de penser différemment. Je me suis donc interrogé récemment quelques nouveaux cadres à proposer aux équipes (et que je pourrais tester chez SmartView).

Ishikawa

Ishikawa

En me disant que la rétrospective était le lieu de la résolution des problèmes, j’ai naturellement pensé à Ishikawa (que je manipule de temps en temps quand on me demande certains types d’audits). Ishikawa est un diagramme de causes et effets. En adaptant un peu ce diagramme j’ai proposé une réflexion sur 5 thèmes (à la manière de l’“étoile de mer” ou du format “classique”).

Voici les 5 thèmes ci-dessous :

  • PERSONNE : relation, communication personnelle, bien-être, etc.
  • PROCESSUS : nos pratiques et façon de travailler, etc.
  • EQUIPEMENT : équipement, matériel, etc.
  • MANAGEMENT : relation, communication boite, vision, valeurs, objectifs, cohérence, etc.
  • ENVIRONNEMENT : (locaux, lieux, etc.

Retro Smartview

Le résultat a été concluant, je vais donc l’essayer au sein des autres équipes.

Gishydo

Gyshido

Autre chose qui m’a bien fait rire, et m’a intéressé sur le web : Gyshido (“The Art of Getting Your Shit Done” soit “l’art de réussir à sortir la merde dans laquelle on est empêtré”), récupéré via un pourvoyeur d’idées basque : Bruno Bord @brunobord (cf le lien de son blog dans le pied de page).

Au travers d’une approche philosophie zen, les amigos de Gyshido traitent malgré tout des sujets importants. Pourquoi ne pas les utiliser en rétrospective ?

Voici les questions clefs d’une rétrospective Gyshido telles que je les imagine :

  • Quelles activités inutiles avons nous malgré tout réalisées ?
  • Qu’est ce qui a été embétant à réaliser ?
  • Qu’est ce qui s’est révélé pas clair, pas vrai ?
  • Quelles réunions ont été inutiles ?
  • Qui avez vous aidé ?
  • Quand vous êtes vous mal comporté ?

Questions tranchantes qui pourraient amener des réponses nouvelles, attention cependant à manier avec délicatesse.

Cet article a eu un complément en 2015 : festival de rétrospectives

Et en 2016 : 2 nouveaux formats de rétrospective


retrospective