pablo pernot

Premiers sujets et pistes 2013

C’est le début de l’année et à défaut de résolution (je n’en ai pas…), je creuse quelques pistes et sujets et essaye d’en proposer certains lors des futurs conférences ou autres évènements à venir. Voici mes 4 premières pistes et candidatures.

Mais avant je souhaite souligner le plaisir pris à réaliser en 2012 des sessions à deux ou à trois : le projet dont vous êtes le héros avec Bruno (puis Antoine). Et la Stratégie du Product Owner avec Alexis Beuve. Dans les deux cas ce fut une source d’apprentissage supplémentaire : la contrainte liée à l’autre oblige à mieux exprimer, cerner, vendre ses idées, mais surtout la confirmation -encore- de la richesse amenée par une réflexion à plusieurs. Voir arriver les contenus proposés par Bruno ou Alexis était une source de plaisir. J’ai beaucoup travaillé pour ces deux sessions mais il naît une sorte de joie fainéante à voir débouler spontanément du contenu.

Deuxième apprentissage : pourquoi faire des sessions seul, alors qu’à deux on introduit du rythme, de la sécurité (un oubli de l’un est rattrapé par l’autre), des tons différents qui ne laissent pas indifférent ? (A la fin de Stratégie… à Montpellier ou Paris on m’a confirmé cela : le dialogue est vivifiant comme format de conférence). C’était décidé autant essayer de renouveler l’expérience en 2013 : des conférences en binôme.

Product Owner vs Product Manager

La première piste c’est de donner une suite à Stratégie du Product Owner. Faire un pas en arrière et s’interroger sur le rôle du Product Manager relativement à celui de Product Owner. Pour ceux qui ont suivi la session (je vais diffuser dans quelques jours ici la session filmée sur Montpellier), un projet vital pour un product owner, ne l’est pas nécessairement pour un product manager. Comment comprendre et appréhender ces deux rôles a déjà été le fruit de discussions entre Alexis et moi. Nous avons évoqué l’envie de faire cette session (conférence ou atelier d’ailleurs), j’espère que nous en aurons l’occasion.

Bien choisir son coach / consultant agile

Bien choisir son coach / consultant agile

Ah ah ! Là on ne manque pas de toupet. “Mais de quel droit !” (je l’entends déjà celle là). ( cliquez ici pour avoir la candidature/image en grande taille ).

J’inaugure ainsi un nouveau binôme en espérant donner cette session avec Oana Juncu. Nous avons Oana et moi souvent eu cette discussion entre le consultant capitain america et son approche bulldozer et la fée qui murmure à l’oreille de ses clients. Cela fait un moment que nous souhaitons poser cette réflexion, 2013 nous en donnera, je l’espère, l’occasion.

Voici comment nous présentons la session

titre:

Bien choisir son coach / consultant agile.

résumé:

Initialement inspirés par un article de Tobias Mayer, nous souhaitons mettre en évidence les bonnes raisons ( s’il y en a..) pour recruter de vos consultants ou coachs agiles et le parcours de équipes à côte du coach. La session abordera les questions suivantes Quelles sont les attentes vis à vis de ce rôle ? Quelle est la posture “saine”? Pourquoi recruter un coach / consultant agile ? Comment le recruter, sur quels critères ? Quelles sont les frontières et les limites de ce rôle ? A quoi cela sert-il ? Comment puis-je remplacer mon vieux coach agile par un neuf ? Mon coach agile est cassé, que faire ? Comment devient-on coach agile ?

Objectifs et bénéfices de la session pour les participants ?

Frustrations, idées reçus et faux semblants dans le travail de et avec un coach agile? Si cela vous est arrivé, la session se propose d’offrir quelque pistes pour les éviter si on a de la chance. Il n’y a pas de vérité absolue sur la posture d’un coach agile , la session amène les participants à démêler une série d’interrogations: Qui sont donc ces coachs agiles ? Comment devient-on coach agile ? A quoi servent-ils ? Quand les faire intervenir ? Quelles sont les limites de leurs interventions ?

## The storytelling battle

Storytelling Battle

Cette collaboration ne devrait pas s’arrêter là (je vous en dirai plus très rapidement dans le mois j’espère) et prendra aussi la forme d’une session commune sur un sujet qui tient à coeur à Oana : le storytelling. ( cliquez là pour avoir la candidature/image en grande taille ).

Je laisse Oana présenter cette session :

Einstein a dit “Si tu ne peux pas expliquer simplement, ça veut dire que tu n’a pas compris”. J’aime révisiter cette citation lui donner une forme plus spécifique : “Si tu ne peux pas raconter aux enfants, ça veut dire que tu n’a pas compris”.

Notre cerveau réagit d’une manière plus efficace aux histoires qu’au déroulement des faits factuels. Ajouter de l’interactivité à une présentation ou expliquer des notions via des ateliers aide à faire comprendre , mais cela ne suffit pas. Nous aimons être les personnages d’une histoire, non pas les marionnettes, ce qui est ( pour la bonne cause) le cas dans les activités type atelier/jeu : Le facilitateur connaît l’histoire, les participants la découvrent en jouant.

Cette session sous format atelier propose de faire découvrir la puissance de la “représentation narrative” pour faire passer simplement et avec puissance les messages qui vous tiennent au coeur.

Enfin,

Le mystère de la chambre agile

Le mystère de la chambre agile

Là c’est la poursuite d’une collaboration avec Antoine Vernois (qui avait lancé l’idée initiale), duo auquel se joint Jérôme Avoustin. Ce n’est ni un atelier, ni une conférence, mais une enquête au fil de votre journée de conférence.

( clique pour avoir la candidature/image en grande taille ).

Je ne pourrais participer mais la première candidature a été lancé vers Sudweb 2013 !

Pour le participant

Tu es un enquêteur. À ton arrivée -si tu souhaites participer- tu obtiendras les premiers éléments de l’enquête.. À toi, seul ou en équipe, de suivre ces pistes, de collecter des indices, suivre des pistes et résoudre l’enquête au fil de ta journée : Pourquoi Pierre a-t-il quitté le projet ? Pourquoi le projet a-t-il été un échec ? En fin de journée, tous les enquêteurs se retrouvent au cours d’une dernière session pour démêler les fils de l’intrigue et lever le voile sur le “Mystère de la chambre agile”

Pour l’organisateur

2 ou 3 animateurs selon les cas : Antoine Vernois, Jérôme Avoustin, Pablo Pernot. Quelques impératifs : session en fin de journée pour lever le voile. Distribution de pistes en début de journée aux participants. Les participants doivent avoir un peu de temps durant la journée pour investiguer. Essaimage d’indices sur les lieux de l’évènement ou ailleurs. Participation de quelques organisateurs “indics”.


conference