pablo pernot

Les enfants et le marshmallow challenge

J’ai été initié il y a peu de temps par Pierre au Marshmallow Challenge. Ce challenge très ludique permet de mettre en évidence l’intérêt du travail par itération (et optimisation), l’intérêt des équipes hétérogènes et complémentaires. Je vous recommande de vous plonger dans la documentation et d’essayer au moins une fois, c’est simple et rapide. Joué plus 70 000 fois, le plus grand rassemblement a réuni 800 personnes, ce n’est pas initialement un atelier agile et pourtant il rempli fort bien ce rôle. Le défi est -à partir de 20 spaghetti, d’1 mètre de scotch, d’1 mètre de corde et d’un marshmallow-de monter la tour la plus haute, le marshmallow devant figurer (intègre) à son sommet. Pour cela 18 minutes.

Marshmallow

En analysant les résultats, les auteurs ont découverts que si les étudiants ou les avocats échouent généralement du fait de leur trop grande planification, les enfants d’écoles primaires sont des “performeurs” ! Ok ok ok. L’idée est plaisante, mais qu’un groupe d’enfants d’école primaire soit plus performant qu’un groupe adulte à fabriquer un tour… L’idée est belle, mais je me disais qu’elle était un peu “arrangée”.

J’ai donc profité cet après-midi de l’anniversaire des 9 ans de mon fils dans la Garrigue du sud de la France pour challenger le challenge. C’était un environnement un peu hostile : pas de table sauf une, des groupes de plus de 4 personnes. Les tours n’ont donc pas été extraordinaires, mais peu importe le résultat a été au delà de mes espérances. Naturellement les enfants ont battu à plat de coutures les adultes. Les deux groupes d’enfants présentant une tour qui tenait à la fin, à l’inverse du groupe d’adultes.

Comme annoncé, mais c’est toujours savoureux de le vivre, les enfants n’ont pas cherché “midi à quatorze heures”. Ils ont fonctionné en groupes soudés, par tâtonnement et optimisation. Et ce dès le début du chrono.

Marshmallow

Marshmallow

Les adultes quand à eux, ont commencé tard, avec des idées biscornues. (Pour d’évidentes raisons, dont le divorce encouru, vous comprendrez que je cache les visages).

Marshmallow

Les enfants sont naturellement arrivés au bout de l’objectif. Les adultes ? … ils ont d’abord décidé de repartir à zéro, voir avec 3 personnes travaillant sur 3 tours différentes (si si ! jamais les enfants n’auraient pensé à cela…). Puis finalement de se précipiter vers une solution de désespoir quand le compte à rebours est arrivé à 3mn. Solution désespérée puisqu’il s’agissait de monter un tour très haute, pour finalement placer beaucoup trop tard le marshmallow au bout d’une pâte, et voir la tour s’effondrer -grand classique du marshmallow challenge-. A noter que les adultes se sont plaints du matériel (et pas les enfants…).

Marshmallow

Marshmallow

L’effet “TADA ! … … Ooooohhhhhh…. “

Marshmallow  

And the winners are :

Marshmallow


seriousgame workshop atelier jeu