pablo pernot

Rythme agile

Dans ce petit post je voudrais mettre en évidence un élément fondamental de la démarche agile : la notion de rythme. Une itération c’est comme une portée en musique : elle possède sa vélocité (44 par exemple : soit 4 noires dans une portée, ou 8 croches c’est pareil !, enfin vous voyez clairement l’analogie*). D’ailleurs si Ken Schwaber compare souvent Scrum & échec : règle simple, stratégie et jeu complexe ;  on peut faire de même avec la musique : 7 notes : des possibilités sans fin.

Bref il s’agit d’avoir une cadence. Au sein de celle-ci deux éléments importants : une certaine anticipation, une livraison effective. Je traduis là deux concepts mis en évidence par Mary & Tom Poppendieck et propre à l’agilité : “délivrer aussi vite que possible”, et “décider aussi tard que possible”. Il faut savoir jongler pour éviter le trop tôt ou le trop tard (dans vos livrables, dans votre expression du besoin, etc.). Si vous n’êtes pas dans le rythme vous dégradez la qualité ou vous fournissez trop d’effort pour peu de résultat (ce que j’appellerai sur-qualité). Toute la gamme d’artéfacts proposée par l’agilité est là pour éviter cela : sprint, timeboxes, dailyscrum, user stories, etc.

Dans le schéma ci-dessous (cliquez 2 fois dessus pour le voir en grand…) j’essaye de mettre en évidence de façon macro les effets négatifs dans le cycle du projet. En rouge ce qui génère le plus de problèmes, en vert ce qui propose le plus de valeur, d’efficacité. Toute la difficulté résidant à viser les zones vertes sans tomber dans les zones rouges adjacentes. C’est souvent mal perçu mais je tiens à le préciser : l’expérience y joue un facteur clef, un novice pouvant jouer sur toute la longueur de la barre…

Rythme

* en fait je vois tellement d’analogies entre musique et scrum (ou plus généralement l’agilité) que je vais y dédier un post…

** je vous recommande encore, toujours, l’excellent “Lean Software Developpement, an agile toolkit


cadence rythme