Coach pas cool

Le nombre de gens qui deviennent coach perso et qui ne devraient pas me parait assez impressionnant. Il n’y a pas une semaine sans qu’une ou deux connaissances proches ou lointaines, ami(e)s, copain/ines, n’affiche sur son profil de réseau : Je suis devenu coach pro (ou perso) !, Je veux devenir coach pro (ou perso) ! Misère. Misère à mes yeux, et selon mon interprétation. Toute ressemblance avec des faits et des personnages existants ou ayant existé n’est absolument pas fortuite et n’est pas le fruit d’une pure coïncidence.

Qui prend les décisions ?

Je vis une année étrange, un sas, un passage. J’en profite pour consolider mes écrits, assembler les choses, et proposer, bientôt, un petit ouvrage, parmi d’autres choses. Ce petit ouvrage pourra s’adresser à toutes sortes de dirigeants, mais aussi et surtout à mes (déjà grands) enfants. Leur léguer d’une certaine façon ces connaissances et cette expérience, qu’ils puissent en bénéficier dans le grand chambardement qui arrive (ou qui a déjà commencé).

Et si ?

Et si depuis la pandémie, depuis 2020, depuis l’apparition du travail à distance, nous nous étions nous-mêmes complètement sabotés. Si nous nous étions sabordés nous-mêmes en nous enfermant dans notre sarcophage du travail à distance ? Je regarde autour de moi, soit je suis aveugle, soit je suis sourd, soit les deux, mais je ne vois pas une seule nouvelle boite qui m’intéresse, pas une seule nouvelle idée qui me passionne, rien, c’est morne plaine, rien, rien de nouveau.

Conférences 2024 ?

2024 s’annonce une année différente. Je boucle un cycle. J’en prépare un nouveau. D’ici là je souhaite me remettre à croiser un maximum de personnes. Sous différents formats. L’un de ses formats peut être les conférences. Je viens de postuler chez Agi’Lille (Nord Agile) pour 2024. Deux sujets pour le moment : La disparition La disparition…ou comment mener une transformation agile sans jamais en prononcer le nom. “La Disparition” est un roman en lipogramme de Georges Perec publié en 1969.

Pourquoi des itérations ?

Avec pour objectif de redorer les approches agiles, qui ne sont pas rouillées – mais ce qu’on en a fait est assez pathétique – , je vous propose de nous poser quelques questions simples, mais importantes. Une question : pourquoi faites-vous des itérations ? Tout le monde parle itération. Cela semble un indicateur d’une approche agile. Ma question, je la répète, est donc : pourquoi faites-vous des itérations ? Pourquoi agile propose de faire des itérations et en quoi cela le distingue d’une approche projet classique (waterfall, cycle en V, etc.

Comment faire franchir une étape à l'écoresponsabilité, #1 traverser le fossé

La table ronde ou conversation libre que nous avons initiée avec Tristan dans le dernier épisode de frugarilla [août 2023] avait comme point de départ la notion de tipping point (point de bascule) entre une communauté impliquée sur un sujet : notre écoresponsabilité, et l’opinion publique, comment et quand une bascule s’opérait pour propager et gagner les gens à une cause. La liberté de la conversation nous a amenés sur plein de sujets intéressants, sans forcément répondre à ce point de départ.

L'armée, les banques, et vous ?

Je n’aurais pas dû être surpris que l’armée soit déjà à préparer “la suite”. Et pourtant la phrase choc dans la bouche d’un des plus hauts gradés de France (je ne suis pas spécialiste) m’a marquée : “Est-ce que j’ai tout fait pour être prêt ?” L’armée… Thierry Burkhard, Chef d’état-major des armées (clip de 2'03" récupéré sur twitter, mars-juin 2023 (pas de date précise))1 : ...Des temps très durs sont devant nous, (.

Notes de conversation : prérequis pour une transformation agile

Voici les notes de conversation que j’ai préparées pour une petite intervention en visio avec d’anciennes connaissances du Maroc. Merci à elles et eux. En voici les diapositives. Le format est un peu aride. C’est surtout un aide-mémoire pour trente minutes de présentation et trente minutes - une heure de conversation ensuite. cliquez sur l’image pour les diapositives en pdf

Backlog CSRD, une estimation vertueuse

CSRD ? Complex, Simple, Reuse, Dependant ? Naaaannnn. CSRD ? C’est la Corporate Sustainability Reporting Directive. Comment estimer mon backlog, la liste des choses que vous souhaitez réaliser, votre feuille de route, est une question souvent posée : sur quoi se base-t-on ? Depuis longtemps on interroge la valeur et la charge de travail. Tout cela de façon estimative : c’est-à-dire dans les grandes lignes. Pas de précision dans les estimations : c’est inutile, car par définition une estimation est imprécise.

Narration, imaginaire, futur et adaptation

Il y a l’atténuation et l’adaptation. L’atténuation c’est comment atténuer l’impact de nos usages, de nos façons de vivre sur notre existence au travers la remise en cause de l’équilibre planétaire. Mais c’est déjà dans la tête de beaucoup un scénario du passé. L’adaptation c’est comment s’adapter au nouveau monde qui arrive. Comment ne pas en prendre trop plein la gueule en étant prêt. Dans la tête bien sûr, mais aussi en ayant fait émerger plein de nouvelles façons de faire qui vont nous faire du bien quand l’impact nous fauchera (violemment soudainement, ou insidieusement au fil des ans, je ne sais pas).